Return to site

La minute DD de ST #4 : 2 applis pour y voir plus clair dans ce que l’on consomme

Être étudiant est bien souvent synonyme de budget limité, de tendance à la procrastination et de solutions de facilité dès lors qu’il s’agit de consommer.Entre plats préparés, produits transformés, cosmétiques brandés et sur-marketés, nous avons beau savoir que tous ces produits contiennent des additifs et composants chimiques nocifs, nous continuons à les acheter. Pourquoi ? Principalement parce que nous sommes incapables de savoir lequel parmi les E435, E327 et E225 sont des additifs dangereux pour la santé ou si le benzochlorate d’éthylamine est un perturbateur endocrinien. Et bien évidemment PERSONNE n’a envie de d’apprendre la liste de tous les produits dangereux pour ensuite vérifier sur la liste en caractères 2 des ingrédients s’ils y figurent. Donc nous continuons à acheter des produits potentiellement cancérigènes.

Pourtant aujourd’hui de nombreux outils sont mis à notre disposition pour nous y retrouver dans la jungle de ces nomenclatures. Des communautés d’associations de consommateurs développent des applications permettant d’avoir l’info en deux secondes alors même que l’on est encore dans le magasin.

Yuka : les infos nutritives au bout des doigts

Yuka est une application développée par une équipe de neuf personnes parmi lesquelles se trouve un nutritionniste. Yuka utilise une technologie de scan des codes-barres à l’aide de l’appareil photo de votre téléphone pour vous renvoyer un bilan détaillé de la conception du produit en question.

Chacun peut y trouver ce qui l’intéresse le plus : le produit est-il trop calorique ? Trop gras ? Trop salé ? Ou si vous n’attachez d’importance qu’à la présence des additifs : combien en contient-il ? Sont-ils vraiment dangereux ? Dans le cas où le produit est considéré comme vraiment mauvais une alternative vous est proposée.

 

L’avantage certain tient aussi à la mise en mémoire. Une fois le produit scanné, il est stocké dans votre liste personnelle ce qui vous permet de retrouver rapidement les bilans des produits que vous utilisez fréquemment.

 

QuelCosmetic : de la transparence dans les produits du quotidien

S’il est difficile d’y voir clair avec les produits alimentaires, il est encore plus difficile de s’y retrouver avec les cosmétiques.

L’intégralité des ingrédients ont des noms purement abstraits et indécodables pour qui n’est pas docteur en chimie. Pourtant le sujet des perturbateurs endocrinien revient suffisamment fréquemment pour que nous y soyons plus ou moins sensibilisés. Comment s’y retrouver alors ? L’association de consommateurs Que Choisir ? a crée une application fonctionnant sur le même principe que Yuka, en scannant les codes-barres des produits cosmétiques, leurs compositions ressortent et sont évaluées. Une pastille de couleur est ensuite apposée en fonction du niveau de dangerosité du produit. De la même façon, les produits déjà scannés sont mis en mémoire afin que vous puissiez retrouver ceux que vous utilisez au quotidien.

Toutes ces applications sont bien évidemment gratuites et sans pub, leur modèle économique repose sur les dons des utilisateurs et sur l’abonnement (payant) à des newsletters.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly