Return to site

La minute DD #12 : Berlin, une capitale verte

Madrid, Londres, Berlin, Turin, Varsovie… Tu viens d’emménager sur un campus européen pour le deuxième semestre ? T’es dans le rush du partiel de Marketing et tu te dis « Damn, il faut que j’ai des notes suffisantes pour choisir mon campus l’année prochaine » ? Aujourd’hui, Star Trekk’ te montre comment Berlin est un bel exemple de ville durable et écolo. De quoi donner des idées pour se mettre au vert, et envie d’y faire un tour !

Berlin, c’est 8 fois la taille de Paris. La ville est immense et laisse donc beaucoup de place pour les espaces verts : 40% de la superficie de Berlin est consacrée aux parcs, lacs, jardins, canaux.

A Berlin, la majorité des habitants se déplace en vélo : la ville compte plus de 700 km de pistes cyclables ! Le réseau de transports en commun est également très développé, et seulement 1/3 des berlinois utilisent leur voiture. Depuis 2008, le centre-ville a été institué comme « zone verte » où seuls les véhicules munis d’une plaquette écologique (« Umweltsplakette ») peuvent circuler.

Cette ville regorge de marchés, cafés, restaurants bio. Elle connait l’expansion de petites adresses végétariennes ou vegan, surtout dans les quartiers de Prenzlauer Berg ou Kreuzberg. Par exemple, Voner propose des kebabs (plat mythique de Berlin) vegan à Friedrischain.

A Berlin se développent également des magasins zéro emballage, comme Original Unverpackt. Le premier a ouvert à Kreuzberg en septembre 2014. Le principe est simple : produire moins de déchets en supprimant tous les emballages. Il suffit de venir avec des bouteilles vides, des Tupperware, des sacs en toile ou autres contenants et de les remplir avec les aliments et la quantité choisie. Avec près de 350 produits répartis dans environ 70 m², on trouve facilement de quoi remplir ses placards et réduire ses ordures ménagères ! Bref, ces initiatives de la ville et de ces citoyens sont efficaces et faciles à reproduire.

Aussi, l’architecture urbaine de la ville est conçue sur un modèle écologique. Par exemple, Postdamer Platz, quartier d’affaires et commercial de la capitale, a été construit sur un principe durable : zéro climatisation, toitures végétalisées et gestion de l’eau mutualisée pour récupérer l’eau de pluie. Cela a permis de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 70 % !

De nombreuses villes comme Milan choisissent également de devenir durables : depuis la construction du Bosco Verticale, 2 tours de plus de 100 mètres de haut qui abritent un véritable écosystème d’arbres et d’arbustes, d’oiseaux et d’insectes, la ville italienne a donné naissance à de nombreux projets architecturaux similaires.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly