Return to site

FOCUS II - The True Cost : le cercle vicieux de la production

The True Cost rappelle l’un des événements les plus marquants des dernières années, l’effondrement du Rana Plaza à Dacca le 24 avril 2013. Cette catastrophe est largement imputable à la pression exercée par certaines marques sur leurs sous-traitants, dont l’activité se situe principalement dans des pays sous-développés tels que le Bangladesh. En effet, du phénomène de la Fast Fashion découlent des impératifs, dont celui d’une production de plus en plus flexible et de moins en moins chère. Cette nécessité a des conséquences sur l’ensemble du processus de production, de l’exploitation des matières premières à la confection des articles dans les ateliers.

Effondrement du Rana Plaza
Le film met en lumière les effets négatifs de ces phénomènes sur la production du coton, principale matière première de l’industrie textile. Ainsi, la plupart des producteurs, à l’échelle mondiale, se sont tournés vers les OGM et l’utilisation indiscriminée des pesticides (dont le RoundUp de Monsanto) pour suivre le rythme imposé par les industriels, ayant pour conséquence un appauvrissement durable des sols. De plus, dans les pays émergents tels que l’Inde, Monsanto a réussi à acquérir le monopole sur la vente de graines de plants de coton, ce qui a pour effet de rendre les agriculteurs locaux dépendant car ils ne contrôlent plus leur façon de travailler. Ils n’ont plus d’autre choix que celui d’utiliser les pesticides vendus par ce même Monsanto, et de souffrir des conséquences sanitaires désastreuses d’une telle utilisation. C’est ainsi qu’en Inde, plus de 250 000 agriculteurs se sont suicidés au cours des seize dernières années, désabusés devant une réalité bien loin de celle promise par l’industriel.

Utilisation massive de pesticides
Ces effets néfastes sont également constatables dans le deuxième échelon du processus productif, celui de la confection dans les ateliers, au Bangladesh. Ces derniers sont contraints d’abaisser leurs coûts au maximum, condition de sauvegarde de leurs contrats avec les firmes multinationales qui leur font appel. Cela se traduit par des conditions de travail exécrables pour les travailleurs, qui sont maintenus dans leur précarité par une faible -voire inexistante- liberté syndicale ainsi que des salaires très faibles. Il n’est guère probable que les choses changent à court terme, lorsque l’on écoute les témoignages de certains industriels et journalistes américains, qui n’hésitent pas à louer la délocalisation telle qu’elle se conçoit actuellement comme un éminent vecteur de développement.

Atelier textile au Bangladesh
Ainsi The True Cost dresse un tableau assez sombre des conséquences de la Fast Fashion sur la manière de produire les textiles. Mais le film aborde aussi le cas de ceux qui ont fait le choix d’aller à contre-courant, en promouvant une agriculture bio pour les matières premières ainsi que le commerce équitable pour optimiser les conditions de travail des ouvriers.

 

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly